La mesure de la conductivité hydraulique dans les sols
Choix des méthodes

Auteur :

Langue : Français

165,00 €

En stock : expédition en 24h !

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 720 p. · 16x25 cm · Relié
ISBN : 9782743006532 EAN : 9782743006532
Tec & Doc
Cet ouvrage rassemble et présente la plupart des méthodes utilisées en France et dans le monde pour réaliser des mesures de conductivité hydraulique, au champ et au laboratoire, en milieu saturé ou non. Chaque méthode est décrite avec son principe, le matériel nécessaire à sa réalisation et la résolution qui permet d'accéder à la valeur de la conductivité hydraulique. Ses avantages et ses inconvénients sont examinés. Les équipes ayant travaillé au moyen de chaque technique présentée sont clairement indiquées afin de permettre au lecteur de les consulter. Pour les méthodes les plus utilisées, un exemple chiffré est donné et des fiches de relevés de résultats sont proposées. Des tableaux de synthèse permettent de comparer les méthodes et faciliteront le choix entre les différentes mesures, selon l'objectif fixé et l'investissement en temps et en matériel. Ce guide s'avérera incontournable pour les techniciens et les ingénieurs en environnement et en particulier pour ceux qui abordent les techniques de remédiation des sols. Il s'adresse également directement aux bureaux d'études privés et aux organismes d'état qui se penchent sur les ressources en eau et leur utilisation. Il sera précieux pour les enseignants et les étudiants en géologie, géotechnie (notamment pour l'étude des barrières d'étanchéité, pour qualifier les géomembranes), en hydrologie, en génie civil.
Le sol et les fluides qui y circulent. La circulation des fluides dans le sol. Méthodes in situ à saturation dans la zone non saturée. Méthodes in situ en présence d'une nappe. Méthodes in situ en milieu non saturé. Méthodes de laboratoire en milieu saturé. Méthodes de laboratoire en milieu non saturé. Éléments pour le choix des méthodes.
Jean-Claude Chossat, ingénieur de recherche au CEMAGREF, est ingénieur agronome (ENSA de Toulouse) et Docteur en agronomie (Institut polytechnique de Toulouse). Président de la commission de normalisation AFNOR « Sol, Physique du sol », secrétaire du GFHN (Groupe Francophone d’Humidimétrie et des Transferts en milieux poreux) pendant une décennie, il a eu une double activité d’expert (en France et à l’étranger) et d’enseignant, dans diverses universités et écoles d’ingénieurs.