Exploitation et surexploitation des ressources marines vivantes (Académie des Sciences RST N° 17 Décembre 2003)

Auteur :

Langue : Français
Couverture de l'ouvrage Exploitation et surexploitation des ressources marines vivantes (Académie des Sciences RST N° 17 Décembre 2003)

Thèmes d'Exploitation et surexploitation des ressources marines...

99,00 €

En stock : expédition en 24h !

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 502 p. · 15.5x24 cm · Broché
ISBN : 9782743006457 EAN : 9782743006457
Tec & Doc
Cet ouvrage dresse le constat de la surexploitation des ressources marines afin d'en cerner les causes. Il met en évidence les phénomènes liés à la surpêche : capacités de capture excessives, détérioration des écosystèmes, récurrence des conflits... Le niveau de surexploitation est tel que la prévention d'un déclin continu du renouvellement des générations est désormais la priorité, au détriment de l'optimisation de la productivité des stocks. En effet, depuis 1950, la production mondiale des pêches maritimes augmentait de 6 % par an , depuis 1970, ce taux est tombé à 2 % et, depuis 1990, la production est stable. La politique de l'Union européenne, basée sur la communautarisation des ressources, le partage des plafonds de capture et le rationnement des flottilles, n'a pas suffi à arrêter ce déclin. Les mécanismes de prise de décision privilégient les intérêts à court terme et les mesures de conservation adoptées divergent régulièrement des avis scientifiques. Pourtant, l'examen des modèles démographiques des ressources utilisés pour la gestion des pêches montre que la recherche a édifié un ensemble d'indicateurs scientifiques de bonne qualité : le mauvais état actuel des pêcheries ne peut être imputé à une connaissance insuffisante des ressources, mais aux carences des mécanismes de régulation et de contrôle. Les implications sociales du problème sont graves car des milliers d'emplois sont menacés. Les méthodes utilisées pour mesurer l'évolution des stocks sont explicitées dans cet ouvrage. Quelques pêcheries, choisies afin d'illustrer la diversité des situations, sont analysées, de même que sont décrites les potentialités et les limites de l'aquaculture. Des propositions sont avancées, basées sur la communication et le dialogue indispensables entre professionnels, administratifs et scientifiques. La maîtrise des forces économiques à l'origine de la surexploitation suppose que les institutions régissant la pêche soient adaptées aux nouvelles conditions de rareté des ressources : régime de propriété, mécanismes d'allocation de droits individuels de pêche et organes d'aménagement. Les nouveaux régimes devront assurer la cohérence écologique, économique et sociale de la pêche, ainsi que le traitement de la nécessaire transition. Il est de l'intérêt de tous les acteurs que les indispensables réformes soient entreprises. L'évolution vers un développement durable est à ce prix.
Le constat. Le mécanisme de la surexploitation des ressources halieutiques. Méthodes de gestion passées et en vigueur. Mer communautaire et politique commune des pêches. Dynamique des populations exploitées et principaux modèles démographiques appliqués à la gestion des pêches. Quelques études de cas. L'anchois dans le golfe de Gascogne : une ressource fluctuante sous dépendance environnementale, des outils nouveaux d'océanographie halieutique pour sa prévision. La légine, pêcherie conflictuelle – Pêche légale et braconnage organisé – Cas du secteur indien de l'océan Austral. Grenadier, empereur et autres espèces profondes de l'Atlantique Nord-Est – Pêches émergentes et déclinantes, espèces longévives. La morue et le merlu. Les Thonidés : stocks partagés et environnement variable. La pêcherie de coquilles Saint-Jacques en baie de Saint-Brieuc – Productivité et gouvernance. Les pêches et ressources estuariennes et continentales : importance, évolution et contraintes anthropiques – Un cas particulier, l'anguille. Situation actuelle et gestion des pêcheries méditerranéennes. L'aquaculture marine. Impacts de la pêche sur l'environnement et impact de l'environnement sur la pêche. La crépidule en rade de Brest : un paradoxe pour le devenir de la coquille Saint-Jacques. Les tortues marines. Les oiseaux marins. De l'interaction entre la pêche et les mammifères marins. La régulation de l'accès. Conclusion et perspectives. Constatations et recommandations de l'Académie des sciences.