Le placenta humain

Auteurs :

Langue : Français
Couverture de l'ouvrage Le placenta humain

Thèmes de Le placenta humain

61,00 €

En stock : expédition en 24h !

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 198 p. · 15.5x24 cm · Broché · Bichromie
ISBN : 9782743012533 EAN : 9782743012533
Tec & Doc

· PDF : 61,00 € ·
Acheter l'e-book e-book
Le placenta humain est un organe méconnu car d'accès difficile et sans modèle animal idéal. C'est un organe complexe qui fait appel à de nombreuses connaissances biologiques et offre des spécificités remarquables fascinantes. Il est également au centre de nombreuses pathologies de la grossesse.
Seule monographie en langue française "Le placenta humain" offre, pour la première fois, une vision globale et actualisée des connaissances tant scientifiques que médicales sur cet organe.
Après un bref rappel de l'origine et des diversités de la placentation, les auteurs décrivent son développement et la différenciation de sa composante essentielle : le trophoblaste et ses multiples fonctions. Ces fonctions d'échange, de production hormonale et immunitaires, sont indispensables à l'initiation et au déroulement de la grossesse et au développement du foetus.
Le rôle protecteur ou non du placenta vis-à-vis du foetus lors d'infection maternelle ou de prise de médicaments est développé et les auteurs détaillent comment la progression dans les méthodes d'étude de ce dernier ouvre de nouvelles voies, non invasives, dans le diagnostic prénatal. Ils exposent aussi en quoi ses cellules souches sont porteuses d'avenir en médecine régénérative.
Enfin le lecteur découvrira dans diverses civilisations, les rituels à la naissance autour de cet organe ambivalent, lien entre l'enfant, la mère et la communauté.
Une riche iconographie et des encadrés didactiques faciliteront la lecture de cet ouvrage inédit.

Le placenta humain s'adresse à un large public scientifique intéressé par les aspects de la reproduction humaine : chercheurs et étudiants en biologie, en médecine humaine et vétérinaire, gynécologues, sages-femmes, infirmières, pédiatres. Le public averti y trouvera également matière à réflexion.
Préface. Introduction. Chapitre 1. Diversité morphologique et fonctionnelle de la placentation. Chapitre 2. Développement du placenta humain. Chapitre 3. La différenciation du trophoblaste humain, siège des fonctions placentaires. Chapitre 4. Le placenta, lieu des échanges entre la mère et le foetus. Chapitre 5. Les hormones placentaires. Chapitre 6. Le placenta et l'immunologie de la grossesse. Chapitre 7. Pathologies de la grossesse d'origine placentaire. Chapitre 8. Placenta et agents pathogènes. Chapitre 9. Passage transplacentaire des médicaments. Chapitre 10. Placenta et environnement maternel. Chapitre 11. Le placenta dans les grossesses extra-utérines et les grossesses multiples. Chapitre 12. Placenta et anomalies chromosomiques. Chapitre 13. Génétique et épigénétique du placenta. Chapitre 14. Diagnostic prénatal et cellules souches. Chapitre 15. Méthodes d'étude du placenta. Chapitre 16. Les rituels placentaires. Références bibliographiques. Conclusion. Glossaire. Index.
La fin du XXe siècle a vu une révolution dans la conception d’un nouvel être humain, les techniques de procréation médicalement assistée permettent la formation d’un embryon in vitro et son implantation dans l’utérus maternel. Et après ? Que se passe-t-il ? C’est ici qu’intervient le placenta, organe de la gestation des vertébrés, organe méconnu que nous propose de découvrir les docteurs D. Évain-Brion et A. Malassiné, spécialistes du placenta, dont ils ont étudié de nombreux aspects de sa biologie et de son rôle dans les pathologies de la grossesse.

Le placenta, source de vie embryonnaire et fœtale, finit en « déchet chirurgical » après la naissance. On ne s’en occupe qu’après la fête des louanges, de l’accueil, de l’heureux événement. Sa fin de parcours est un non-événement, un nécessaire. Il a fini sa mission ; a-t-il bien fonctionné ? ce n’est pas lui que l’on regarde mais l’enfant, sauf lorsqu’il refuse de se détacher de la paroi utérine et peut, par ses saignements, mettre en jeu la vie de la mère. Objet de superstition dans l’Antiquité, il s’apparente au double, au bon génie censé protéger celui qu’il a permis de naître. Il fut objet de culte, de précautions, de mise en terre avec moult pouvoirs conférés.

N’est-ce pas son analyse génétique qui donne l’image en miroir du bébé ? Après avoir été la source de produits de beauté, de mythes de la régénérescence et de la jeunesse, l’existence de cellules souches dans le sang du cordon et dans le placenta lui redonne une place de premier choix pour pallier à certaines situations où une thérapie cellulaire serait nécessaire.

Alors, grandeurs et servitudes du placenta, au point que certains pensent que la grossesse extra-corporelle in vitro sera un jour possible car on saura fabriquer un placenta artificiel.

J’en doute, tant les fonctions de cet organe éphémère, susceptible du pire et du meilleur, comme on le verra dans ces pages, sont complexes. Son développement rend possible la communication entre la mère et le fœtus, tout en évitant le touche-touche, la fusion des deux organismes, bel exemple de coexistence et de soutien réciproque, sans perte de la spécificité de l’organisme maternel ou fœtal différent à bien des égards.

Lieu privilégié des échanges passifs et actifs, défenseurs des attaques virales et microbiennes sur le fœtus, il n’est pas infaillible. Sa tolérance immunitaire peut défaillir. Ses insuffisances peuvent entraîner rejet ou hypertension artérielle chez la mère. Son emballement peut être agressif et sa transformation en tissus cancéreux est rare mais possible.

Il est de plus en plus l’objet d’études. Son imagerie moderne révèle certains de ses secrets mais nous sommes loin de pouvoir cerner l’étendue de ses potentialités.

Ce livre rédigé par Danièle Évain-Brion et André Malassiné traite des données fondamentales et des découvertes les plus récentes sur la biologie du placenta et de ses conséquences cliniques. Ouvrage pourvu d’une riche iconographie, il est remarquable par son contenu et par le fait qu’il est le premier ouvrage sur le placenta humain écrit en français. Le texte est d’enseignement fondamental pour les étudiants en médecine, en biologie et pour les sages femmes.

D’accès clair, il s’adresse aussi à tout public intéressé par les problèmes liés à la reproduction humaine. La connaissance des mécanismes intimes de la gestation humaine est à ce jour d’un intérêt majeur comme en témoigne la création en 2007 d’une fondation de coopération scientifique PremUP (www.premup.org) chargée de faire progresser les recherches dans le domaine de la grossesse et de la prématurité. Ce livre embrasse l’étendue exponentielle des connaissances récentes et pointe les nécessaires travaux à faire pour avancer dans la compréhension de ce qui est le symbole de l’ingénierie biologique de la vie.

Finalement, le placenta est bien le nombril du monde…

Professeur René Frydman
Danièle évain-Brion, docteur en médecine, docteur ès sciences, est pédiatre-praticien attaché des Hôpitaux de Paris, spécialisée en endocrinologie pédiatrique particulièrement dans les problèmes de croissance de l’enfant. Directeur de recherche de première classe à l’INSERM où elle dirige une unité de recherche associée à l’Université Paris Descartes sur la grossesse normale et pathologique, elle est responsable de l’unité d’enseignement « de la fécondation à la naissance » du master de recherche reproduction, commun aux universités Paris Diderot et Paris Descartes. Elle dirige la fondation de coopération scientifique PremUP (www.premup.org) qui regroupe en un réseau les meilleures équipes de recherche et de soins, capable d’offrir une vision globale de la grossesse et de la prématurité. Elle est membre du comité exécutif de l’International Federation of Placenta Association.

André Malassiné, docteur ès sciences, est maître de conférences des universités en physiologie animale. Il a enseigné la physiologie de la reproduction dans diverses institutions universitaires. Membre fondateur en compagnie de P Kaufmann, C Sibley et H Schröder de l'European Placenta Group, groupe pluridisciplinaire de placentologues. Il fut pionnier dans l’étude de la placentation et de l’endocrinologie comparée avant de s’intéresser à la différenciation et aux fonctions hormonales du placenta humain. Membre du comité éditorial de Placenta, journal officiel de l'International Federation of Placenta Association. André Malassiné a coédité l’ouvrage Placental communications : biochemical morphological and cellular aspects. éditions INSERM 1990.