La vie à son début
Coll. Rapports de l'Académie Nationale de Médecine

Auteurs :

Langue : Français
Couverture de l'ouvrage La vie à son début

Complément d’information

51,00 €

En stock : expédition en 24h !

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 160 p. · 15x24 cm · Broché
ISBN : 9782257204318 EAN : 9782257204318
Médecine Sciences

· ePub : 51,00 € · PDF : 51,00 € ·
Acheter l'e-book e-book

Les documents présentés dans La vie à son début sont centrés sur le thème de la gynécologie obstétrique, et plus particulièrement celui de la vie prénatale, de la naissance et de la période néonatale. Comme les lecteurs pourront le constater des divergences notables apparaissent parfois entre les multiples avis exprimés, et c’est bien ce qui fait la richesse de cet ouvrage. De telles divergences concernent surtout cette vie prénatale, autrefois fort négligée jusqu’à la naissance.

Et puis tout a changé, en quelques décennies ; le début de cette révolution fut au XIXe siècle la découverte de l’auscultation du cœur de l’enfant in utero et donc la perception de sa vie ; on la doit à Jacques Alexandre Le Jumeau de Kergaradec, génial précurseur, si longtemps méconnu. Les années passèrent et le mouvement s’amplifia : l’enregistrement électronique de l’activité du cœur du fœtus permit d’acquérir la certitude de sa vie et de détecter une éventuelle souffrance ; le contrepoint en fut l’augmentation, certainement excessive, du nombre des césariennes, comportant elle-même des effets pervers.

L’échographie, à son tour, permit d’obtenir des informations directes sur la santé fœtale, non sans générer parfois de cruelles incertitudes. Et aujourd’hui l’assistance médicale à la procréation, dont certains discutent la légitimité, conduit au bonheur en cas de succès, mais aussi à de lourdes conséquences devant la répétition de l’échec.

Les médecins sont volontiers enthousiastes, parfois avec excès, juristes et législateurs tentent d’encadrer une évolution technique qui leur échappe souvent, les familles, les femmes surtout, espèrent et parfois souffrent ; l’époque actuelle est riche de rêves et de craintes. Les divers chapitres de ce livre rendent compte des uns et des autres. L’inquiétude surgit parfois, comme la souffrance, l’espoir souvent, mais aussi le bonheur.

Première partie. Colloque tenu à l'Académie Nationale de Médecine. le 24 juin 2009 pendant la Présidence de Géraud Lasfargues. Avant-propos. L'accompagnement à la naissance. À la recherche d'un équilibre. Le concept de filiation. Le futur de la procréation médicalisée. La société face à la vie prénatale. L'avenir du diagnostic anténatal. Le diagnostic prénatal. L'avenir de la chirurgie gynécologique. Subspécialités en gynécologie-obstétrique : la chirurgie. L'architecture des services de gynécologie obstétrique. En obstétrique, bref rappel d'un séisme jurisprudentiel. Les choix difficiles en gynécologie obstétrique.. Signification et valeur de la vie prénatale. Deuxième partie. Du "tri sélectif" à l'accompagnement éthique.. (Cri d'alarme d'un obstétricien mal formé…). "Handicapé, vous avez dit : handicapé ?". Apport du diagnostic prénatal pour l'étude et le traitement des agénésies de la main et des fentes labio-palatines. Problèmes posés par le diagnostic prénatal d'une malformation cardiaque congénitale. Le diagnostic préimplantatoire (DPI) : outil idéal pour un nouvel eugénisme. Savoir : utilité ou vérité ? Naître homme : quel programme ! La vie et rien d'autre ? Ou assumer la transgression. Doit-on imiter la nature ? Science et éthique. Prédire la vie : le diagnostic prénatal. Réflexion politique.