Imagerie : du fœtus au nouveau-né
Coll. Imagerie médicale

Auteurs :

Directeur de Collection : NAHUM Henri

29e Prix Hermann Fischgold de la Société Française de Radiologie

Langue : Français

295,00 €

En stock : expédition en 24h !

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 691 p. · 21.5x27.5 cm · Relié · Quadrichromie
ISBN : 9782257206510 EAN : 9782257206510
Médecine Sciences

· PDF : 295,00 € ·
Acheter l'e-book e-book
Présentation détaillée et complète de l’imagerie fœtale normale et pathologique et des aspects post-natals.

• Sont expliquées les différentes techniques, les mesures utiles pour la surveillance du développement fœtal ainsi que la pathologie par système d’organe.

Plus de 1 300 illustrations, accompagnées de tableaux, algorithmes et schémas, en font un ouvrage indispensable pour la pratique de l’imagerie obstétricale.
Préface du Professeur Jean-Marie JOUANNIC

1. Technique en échographie, tomodensitométrie et IRM

2. Pelvimétrie

3. Placenta

4. Doppler en obstétrique

5. Liquide amniotique

6. Examen échographique du premier trimestre

7. Perturbations de la croissance fœtale

8. Cerveau fœtal

9. Massif facial et cou

10. Thorax

11. Cœur fœtal

12. Foie, voies biliaires, rate et pancréas

13. Tube digestif, péritoine et défects de la paroi

14. Pathologie urologique du fœtus

15. Néphropathies fœtales et pathologies des surrénales (hors tumeurs)

16. Aspects normaux et pathologiques du sexe fœtal

17. Os et muscles

18. Moelle

19. Tumeurs et pseudo-tumeurs fœtales

20. Grossesses multiples

21. Imagerie post-mortem fœtale
L’imagerie, en constante évolution, contribue au développement de la médecine fœtale. L’exploration échographique du fœtus est désormais au cœur de cette médecine, du dépistage à la caractérisation des malformations fœtales par des opérateurs experts.

Le dépistage échographique des anomalies fœtales a conduit à de nombreux bouleversements et est à l’origine d’une véritable révolution dans l’organisation des soins en obstétrique. Des professionnels de diverses spécialités sont impliqués dans la prise en charge des grossesses et des fœtus, ils sont les initiateurs de la mise en place de nouvelles procédures. Dans le même temps, nombre d’opérateurs ont choisi un exercice exclusif ou quasi exclusif de l’échographie, leur permettant d’occuper une place de référent.

Il n’est pas de bonne prise en charge en matière de médecine fœtale sans un diagnostic précis. Cet adage vaut aussi bien pour le fœtus que pour la mère. L’imagerie fœtale, le plus souvent par échographie, mais également pour des indications particulières par IRM ou scanner, est indispensable pour tenter d’établir ce diagnostic. La caractérisation anatomique des anomalies fœtales est essentielle au diagnostic puis à l’établissement d’un pronostic pour la grossesse et/ou l’enfant à naître, ce qui permet la mise en place de programmes de soin adaptés pour le fœtus comme pour la mère.

Le diagnostic anténatal nécessite donc une expertise en imagerie fœtale. Il y a en effet en matière de médecine fœtale, un temps nécessaire à l’analyse des images et à la synthèse des informations afin d’exploiter au mieux la complémentarité des différentes techniques. Un bon spécialiste en médecine fœtale se doit de connaître ces techniques, leur apport et leurs limites éventuelles.

Cet ouvrage synthétise les connaissances actuelles en matière d’imagerie fœtale. Il se distingue par la qualité de l’iconographie qu’il présente. La contribution de l’imagerie échographique, notamment par l’utilisation de sonde de haute fréquence, est impressionnante. Partant de l’anatomie normale, cet ouvrage a été conçu pour aborder chacune des pathologies fœtales à partir de la sémiologie. Il est ainsi parfaitement adapté à la démarche diagnostique utilisée en médecine fœtale. La contribution large de radiopédiatres à cet ouvrage présente l’avantage d’une analyse comparative de la place de chacune des techniques d’imagerie fœtale disponibles. Enfin, chaque auteur partage avec le lecteur son expérience et ses compétences pour permettre une démarche diagnostique plus assurée.

Les bénéficiaires en seront, je l’espère, ces patients qui, avant leur naissance, sont désormais l’objet de soins consciencieux et attentifs.

Excellente lecture à toutes et tous,
Professeur Jean-Marie JOUANNIC

Radiologues, gynécologues-obstétriciens

Sous la direction de :

Catherine Garel,  praticien hospitalier, service de Radiologie, hôpital Trousseau, Paris

Marie Cassart, chef du département d’Imagerie périnatale et pédiatrique, service de Médecine fœtale, CHU Saint-Pierre, Bruxelles.