Mondialisation, management et entreprenariat : opportunité entreprenariale ou nécessité managériale
Coll. ESCEM

Auteur :

Langue : Français

49,00 €

En stock : expédition en 24h !

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 238 p. · 15.5x23.5 cm · Broché
ISBN : 9782746212435 EAN : 9782746212435
Hermes Science

· PDF : 49,00 € ·
Acheter l'e-book e-book
Le monde de l'entreprise est en complète mutation du fait de son entrée dans une deuxième phase de globalisation. Contrairement à la première phase que l'on peut situer dans la période entre le XIXe et la fin du XXe siècle, la mondialisation actuelle a pris une forme plus complexe. Ses répercussions sont visibles au niveau économique, financier, social et culturel. L'objet de cet ouvrage est de répondre à trois questions fondamentales : comment l'entreprise peut-elle se situer dans cet univers en constante transformation ? Comment prendre en considération ce nouveau contexte tant au niveau de la formation des futurs managers qu'au niveau des techniques managériales quotidiennes ? Et comment devenir un acteur à part entière de la mondialisation ? La finalité de ce livre est ainsi de montrer que les entreprises, dans la mesure où elles s'en donnent les moyens, pourraient ne plus appréhender la mondialisation comme une contrainte mais un facteur de gestion managériale sur lequel elles peuvent agir.
Introduction. La mondialisation, facteur de mutation. Mondialisation et régionalisation : Quelle interaction ? Quelles perspectives ? -F. Relaño. La mondialisation, facteur de changement dans l'enseignement du management ? -A. Hikmi. L'entreprise dans ce nouveau contexte mondial. L'innovation et les trajectoires des PME dans un contexte international : renouveau ou statu quo - D Cumenal. La réalité des entreprises multinationales : enjeux, caractéristiques et modes d'organisation -O. Meier, G. Schier. Performance et gestion des ressources humaines -J.-Y. Saulquin. Influence de la globalisation sur la politique financière. Performance financière, risque et gouvernement d'entreprise : une causalité non complètement définie. La bureaucratisation, un avatar de la globalisation : le cas du marché des euro-obligations -F Sfez. Conclusion. Entreprendre dans la mondialisation.
Après un doctorat en sciences économiques à l’Institut universitaire de Florence, Elisabeth Paulet est devenue professeur d’économie et de finance à l’ESCEM. Ses principaux travaux sont relatifs aux structures bancaires et financières en Europe. Elle est titulaire d’une chaire Jean Monnet et dirige à l’ESCEM le laboratoire de recherche de politiques comptables et financières de l’entreprise.