Sécurité et utilisation hostile du nucléaire civil
De la physique à la biologie

Coll. Académie des sciences

Auteur :

Langue : Français

42,00 €

En stock : expédition en 24h !

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 176 p. · 15.5x24 cm · Broché
ISBN : 9782743009861 EAN : 9782743009861
Tec & Doc

Résumé de Sécurité et utilisation hostile du nucléaire civil

En 2001, dans un premier rapport à l’Académie des sciences — L’énergie nucléaire civile dans le cadre temporel des changements climatiques —, Robert Dautray avait décrit le système électronucléaire français, en s’attachant à démontrer que les modes de stockage des déchets trouvaient dès maintenant des solutions raisonnables et que l’un des principaux problèmes scientifiques à régler était lié aux isotopes du plutonium et à leurs descendants. Il avait notamment préconisé l’élaboration d’un « critère général de protection et de confiance » pour distinguer entre les problèmes scientifiques et les opinions ne relevant que du public. En 2005, dans un rapport intitulé Les isotopes du plutonium et leurs descendants dans le nucléaire civil, il avait complété son propos, en passant en revue les différentes solutions pour ces corps : entreposage, stockage profond, procédés de traitement, séparant à nouveau ce qui relève de la science de ce qui relève des opinions, des sentiments et des avis du public. Dans ce troisième volume, Robert Dautray a souhaité décrire les bases scientifiques et les conséquences de la possible prolifération du matériel nucléaire à partir des équipements nucléaires civils. L’ouvrage est organisé en deux parties décrivant : les possibilités de prolifération de matériaux issus des utilisations civiles de l’énergie nucléaire, en particulier des déchets, des isotopes du plutonium et leurs descendants et des équipements du nucléaire civil, que ces proliférations soient potentiellement liées à des malveillances, à des défaillances dans le transport et manutentions ou à l’entreposage des déchets ; les effets de la radioactivité sur l’homme selon les diverses circonstances, en se centrant sur les effets de l’utilisation malveillante des corps radioactifs. L’auteur analyse notamment la notion de risque encouru, dans le futur, et les méthodes scientifiques susceptibles de nous en prémunir. Pour cela, il insiste sur l’importance des définitions et de la rigueur dans l’utilisation des unités de mesure. Il analyse les méthodes basées sur le calcul des probabilités, avec les difficultés qu’elles présentent pour aboutir à des comparaisons en termes de risques. Ce rapport est destiné à ceux qui souhaitent être informés, sans jargon de spécialiste, à partir des données expérimentales et des informations les plus récentes, vérifiées et publiées, le tout placé dans son cadre historique. Au terme de cet examen, le lecteur sera à même, nous l’espérons, de se forger une opinion personnelle sur le danger que les réalisations du nucléaire civil, dans les diverses nations, puissent être détournées à des fins de construction d’armes nucléaires. Il souligne les procédés actuellement employés pour déjouer ce danger : il montre leurs limites, décrites par l’Agence internationale de l’énergie atomique, et les progrès scientifiques envisageables pour les renforcer.