L'énergie nucléaire civile dans le cadre temporel des changements climatiques (Rapport à l'Académie des sciences Paris Décembre 2001)

Auteur :

Langue : Français
Couverture de l'ouvrage L'énergie nucléaire civile dans le cadre temporel des changements climatiques (Rapport à l'Académie des sciences Paris Décembre 2001)

Thème de L'énergie nucléaire civile dans le cadre temporel des...

71,00 €

En stock : expédition en 24h !

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 328 p. · 16x24 cm · Broché
ISBN : 9782743005344 EAN : 9782743005344
Tec & Doc

Résumé de L'énergie nucléaire civile dans le cadre temporel des...

L'énergie nucléaire contribue aussi peu que les énergies renouvelables à l'effet de serre, mais des questions-clés doivent être examinées afin d'évaluer la pérennisation de cette forme d'énergie. Dans cet ouvrage, l'auteur s'attache à démontrer que, si les modes de stockage des déchets trouvent des solutions raisonnables, le principal problème qu'il convient d'attaquer est lié au plutonium et à ses descendants. Pour toutes les catégories de déchets, il expose les résultats considérables déjà acquis et présente ceux qu'il conviendra de développer par un effort long, substantiel et bien focalisé. Pour cela, il préconise l'élaboration, par la puissance publique, d'un "critère général de protection et de confiance". Il montre pourquoi la seule solution, garantissant la santé publique, est d'enfouir le plus vite possible tous les déchets ultimes, en tenant compte de tous les obstacles à un confinement efficace : puissance résiduelle, mobilité dans les couches géologiques confinantes et dans les aquifères. Les diverses catégories de déchets demandent des durées de refroidissement différentes , pour certains d'entre eux, des entreposages transitoires sont nécessaires, après les avoir triés par séparation-retraitement. Dans ces entreposages, le risque radiotoxique potentiel le plus grave, en cas d'adversité, est lié au plutonium et à ses descendants. Pour l'auteur, la solution la mieux adaptée est la séparation du plutonium (et de ses descendants), suivie de ses fissions, jusqu'à le réduire quasi complètement en corps dilués dans des matrices (vitrification, par exemple) enfouies profondément. Cette solution implique que soit élaboré par la puissance publique un "plan plutonium et ses descendants". L'auteur montre que la résolution de ces problèmes permettra d'effectuer des choix, dans le respect du "critère général", et de situer certains d'entre eux dans un cadre européen.