Botanique systématique et appliquée des plantes à fleurs

Auteur :

Langue : Français

299,00 €

En stock : expédition en 24h !

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 1336 p. · 16x24 cm · Relié
ISBN : 9782743011123 EAN : 9782743011123
Tec & Doc

· PDF : 299,00 € ·
Acheter l'e-book e-book

Résumé de Botanique systématique et appliquée des plantes à fleurs

Destiné à tous ceux qui veulent mieux connaître les plantes et leurs usages, cet ouvrage se veut être une présentation du monde végétal dans toutes ses dimensions, qui finalement ne sont jamais réunies dans un même volume. Il fournit les éléments pour comprendre l'évolution de la classification, depuis Linné jusqu'à nos jours, avec des clefs d'identification des familles. Plus de 3 250 genres sont référencés, accompagnés de leurs potentialités nutritionnelles, pharmacologiques, thérapeutiques, toxicologiques, tinctoriales. Ce livre n'est pas uniquement un inventaire, mais c'est aussi un ouvrage permettant la détermination. Il aborde aussi un aspect généralement oublié des ouvrages de botanique systématique : la présentation de la situation des plantes dans la nature, avec la définition de certains habitats avec leurs espèces caractéristiques (sociologie végétale). De nombreuses illustrations et 32 planches en couleurs en enrichissent le contenu. De nombreux index permettent différentes voies d'accès, en fonction de l'intérêt de chaque lecteur pour tel ou tel thème. Cet ouvrage a pour ambition d'initier le botaniste systématicien vers les potentialités que peut développer telle ou telle plante, et d'amener le chimiste végétal - voire le biologiste moléculaire - à mieux connaître l'organisme producteur de la molécule sur laquelle il travaille.

Sommaire de Botanique systématique et appliquée des plantes à fleurs

Préface. Avant-propos. Présentation des chapitres. Paléo-plantes. "Chloranthales". Austrobaileyales. Ceratophyllales. Magnoliides. Magnoliales. Laurales. Canellales. Piperales. ("Rafflesiales"). Monocotylédones ou Liliopsida. I. Monocotylédones archaïques. Acorales. Alismatales. II. Monocotylédones supérieures. "Liliiflores". Liliales. Asparagales. Dioscoréales. Pandanales. Commelinides. Arecales. Poales. Commelinales. Zingiberales. Eu-dicotylédones : Paléo eu-Dicotylédones. Proteales. Ranunculales. Pré eu-dicotylédones. Gunnerales. Caryophyllales. Santalales. Saxifragales. Eu-dicotylédones moyennes ou Rosides. I. Familles et ordres à part. Crossosomatales. Geraniales. Myrtales. II. Eu-Rosides I. Celastrales. Oxalidales. Malpighiales. Fabales. Rosales. Fagales. Cucurbitales. III. Eu-Rosides II. Brassicales. Sapindales. Malvales. Eu-dicotylédones évoluées ou Astérides. Astérides archaïques. Cornales. Ericales. II. Eu-Astérides I. Garryales. Solanales. Gentianales. Lamiales. III. Eu-Asterides II. Aquifoliales. Apiales. Dipsacales. Asterales. Références bibliographiques. Index. Importance relative des familles botaniques. Familles - Ordres - Classes. Rappels de quelques classifications. Noms scientifiques. Noms usuels. Phytosociologie (Habitats). Classification succincte des unités phytosociologiques. Principes actifs. Propriétés des plantes. Préparation à base de plantes. Glossaire des termes botaniques.

Préface de Botanique systématique et appliquée des plantes à fleurs

Les plantes occupent dans les préoccupations de nos contemporains une place de plus en plus grande. Et pourtant la botanique semble exclue du monde universitaire et de la recherche, largement accueillie en revanche, dans le monde des associations, des amateurs de jardin, des collectionneurs, des autodidactes et naturellement de tous ceux qui entendent conserver une large place aux thérapeutiques et aux médicaments allopathiques ou homéopathiques à base de plantes.

Dans un tel contexte, il est significatif et réjouissant qu’un universitaire ait osé prendre à contre-pied l’étonnant discrédit dont souffre la botanique dans les programmes d’études supérieures pour proposer un ouvrage qui va droit à l’essentiel. Certes le pari est ambitieux car il ne s’agit pas moins, pour Michel Botineau de nous présenter le monde végétal dans toutes ses dimensions.

Le botaniste confirmé comme le botaniste en herbe trouvera dans cet ouvrage toutes les informations pour comprendre et connaître la classification des plantes à fleurs intégrant aujourd’hui dans ses critères les apports les plus récents de la génétique et de la biologie moléculaire qui permettent de jeter un pont entre le macroscopique et le microscopique, la morphologie et les éléments caractéristiques du génome. Ainsi la classification qui nous est proposée épouse la modernité des sciences de la vie tout en restant fidèle à la longue tradition des botanistes, ceux qui depuis plusieurs siècles ont tenté, avec des fortunes diverses, de découvrir l’« ordre de la nature » en nous proposant des classifications de plus en plus élaborées au fur et à mesure de l’avancée des sciences, les plus récentes intégrant notamment les paramètres liés à l’évolution des plantes, la phylogénie. Les plantes sont désormais classées en fonction de leur ancienneté et de leur place dans l’évolution biologique. De ce point de vue, la classification des plantes exprime et reflète l’état évolutif des connaissances des temps historiques jusqu’à nos jours. Aussi l’ouvrage de Michel Botineau associe-t-il très heureusement tradition et novation. Intégrant les données les plus récentes et les plus modernes, il ne néglige pas le labeur des anciens dont les noms restent à jamais inscrits dans l’histoire naturelle. Le lecteur retrouvera par exemple les très classiques classifications de Tournefort, de Linné, d’Antoine Laurent de Jussieu. Le système sexuel de Linné évoquant d’une manière si suggestive la sexualité humaine ne manquera pas de surprendre, l’approche scientifique la plus rigoureuse s’alliant ici à un imaginaire particulièrement fécond.

L’originalité de l’ouvrage de Michel Botineau tient aussi à l’étendue des domaines qu’il recouvre, fidèle en cela à l’immémoriale tradition des sciences pharmaceutiques et des enseignements dispensés dans les facultés de Pharmacie. Il évoque à propos de chaque famille la composition chimique et les propriétés pharmacologiques des plantes les plus importantes ainsi que leurs applications en thérapeutique, une préoccupation qui à ma connaissance ne figure jamais, en tous cas avec une telle précision, dans les ouvrages de botanique systématique. Mais l’auteur va plus loin : il intègre les données récentes de la sociologie des plantes, la phytosociologie, précisant l’écologie des espèces et leur place dans la classification qu’ont établi les phytosociologues s’inspirant de celle des systématiciens, en intégrant chaque espèce dans les associations, les alliances, les ordres et les classes qui expriment leur place dans la nature.

On admirera particulièrement la précision avec laquelle l’auteur aborde chacun de ces domaines, jamais à ma connaissance rassemblés dans une oeuvre unique qui de ce point de vue mérite d’être considéré comme une véritable somme de la botanique. L’accessibilité de l’ouvrage est grandement facilitée par de multiples index qui renvoient au texte et apportent souvent des précisions utiles et inédites, comme par exemple la classification des familles en fonction du nombre des espèces qu’elles contiennent. De même pas moins de 3 254 genres sont référencés ce qui n’est pas une mince performance pour un ouvrage qui se veut abordable par tous.

Réussir une œuvre aussi complète et aussi dense sous un volume aussi modeste était une gageure et un défi. L’auteur l’a relevé avec brio et on reste interdit devant l’étendue de sa culture botanique couvrant la botanique systématique, la chimie végétale, la pharmacognosie, la phytosociologie toutes disciplines spécifiques rarement reliées les unes aux autres dans une vision globale ce qui est le cas ici.

Sans doute n’est-ce pas par un hasard si l’œuvre qui nous est présentée est celle d’un professeur de faculté de pharmacie que ses études ont ouvert à la diversité des sous disciplines de la botanique mais aussi à la biologie moléculaire. Aussi sa classification n’est plus seulement un descriptif sec des familles mais bien davantage une exploration approfondie des potentialités de chacune d’elles.

À une époque trop injustement dominée par l’imperium de la biologie moléculaire sur l’ensemble de la biologie, au risque de confiner cette dernière à des approches trop étroitement réductionnistes, l’ouvrage de Michel Botineau a le mérite de relancer la botanique au moment où tant de jeunes dans nos universités aimeraient s’y adonner mais n’en trouvent plus ni l’occasion ni les moyens. Marquerait-il le signal d’un nouveau départ ? Je le souhaite profondément.

À une époque où la protection de la biodiversité est un enjeu majeur, où les OGM font peser des menaces sur celle-ci, comment pourrait-on se passer de spécialistes capables d’en mesurer l’érosion et de défendre sa protection si les scientifiques ne connaissent plus les plantes et les animaux. Si l’on peut se permettre une métaphore n’est-il pas temps de réconcilier la science d’en haut et les aspirations des gens d’en bas ; les choix des spécialistes pointus et les intérêts d’une majorité de nos contemporains en faveur d’une plus grande proximité avec le monde végétal. La botanique systématique telle que l’entend Michel Botineau peut être de ce point de vue un lieu de retrouvailles et d’interfécondité entre la biologie moléculaire qui donne un nouvel éclairage aux efforts des classifications, et la tradition botanique ; un lieu de rencontres entre disciplines aujourd’hui trop séparées et qui ont tout à gagner de dialoguer et de collaborer.

Je ne doute pas que l’ouvrage de Michel Botineau connaîtra un grand succès et qu’il sera utile à beaucoup ; il honore son auteur, et suscitera l’intérêt des jeunes et des moins jeunes attirés aujourd’hui comme hier par cette science noble et majeure qu’est la botanique.

Jean-Marie Pelt

Président de l’institut européen d’écologie

Professeur émérite de l’université de Metz

Biographie de Botanique systématique et appliquée des plantes à fleurs

Michel Botineau est professeur de botanique à la Faculté de pharmacie de Limoges, administrateur de la Société botanique de France et ancien président de la Société botanique du Centre-Ouest.